Mappa Mundi ou le cartographe devenu artiste à la Villa Empain

17/03/2020

©Andreas Gursky - Dubai World III (2008)
©Andreas Gursky - Dubai World III (2008)

SisterArt expo@Villa Empain / Fondation Boghossian pour voir Mappa Mundi, cartographies contemporaines. Encore une très belle exposition collective à la flamboyante villa. Découvrez les planisphères imaginées par des artistes du monde entier, qui soulèvent des questionnements et entraînent des prises de conscience par rapport à notre monde. Qu'ils soient politiques, économiques ou sociaux, l'exposition rappelle avec force la préciosité et la beauté de notre planète.

Tout un monde dans la représentation du monde !

La découverte d'autres mondes, des terres jusque-là inconnues, a fait de la cartographie une nécessité pour les premiers navigateurs. Au XIXe, la carte est un objet scientifique ou technique. Petit à petit, les cartes se délestent des aspects décoratifs. C'est à ce moment que les artistes investissent l'objet. Il faut dire que ces représentations du monde sont porteuses de nombreuses significations : un monde en danger, un monde de rêveries, une invitation au voyage et à la poésie… tout est possible.

Notre carte du monde n'est pas celle de nos parents ni celle de nos grands-parents. Les frontières politiques, économiques et sociales bougent tandis que les technologies progressent. C'est ainsi que, depuis la première carte dessinée par Mercator en 1569 - devenue la norme jusqu'à l'arrivée de Google Map - notre rapport au monde s'est bouleversé. Tout est à la fois si proche et si lointain. Tous les jours, la question de savoir où l'on est, et où l'on va, est posée. Et la réponse est à portée de la main.

C'est pourquoi le choix du commissaire Alfred Pacquement - fondateur de la Galerie Nationale du Jeu de Paume à Paris - a été particulièrement ardu, eu égard au nombre considérable de propositions. 

Face à ce foisonnement, SisterArt vous présente ses nombreux coups de cœurs.

Grand cœur pour le mobile Map de Mona Hatoum

Mona Hatoum_photo©T.DeSchepper
Mona Hatoum_photo©T.DeSchepper

Une œuvre évidente de Mona Hatoum : un mobile monumental en verre montre un monde disloqué et instable. Avec toute cette fragilité suspendue au dessus des têtes des visiteurs, on ressent la force de la tectonique des plaques. Les silhouettes des continents se meuvent en résonance avec l'air ambiant. Grâce à la configuration de la Villa Empain, le visiteur peut changer son point de vue sur l'œuvre et l'observer du premier étage. Un monde perçu différemment suivant le lieu où l'on se place… Une œuvre très forte par sa présence et son propos. 

Coup de cœur d'humour pour Eric Duyckaerts, le Cartographe, 2011. Vidéo.

On l'adore cet humour absurde et surréaliste. Sa performance est une parodie des discours scientifiques. Il base son propre discours sur des concepts avérés, et utilise les codes : locutions latines, tracés, schémas complexes. Le cartographe montre un mur blanc avec force intérêt et description d'un plan invisible.

Photo©Eric Duyckaerts

Coup de cœur singulier pour David Renaud, Îles.

Remarquable travail d'une grande minutie, réalisé in situ. Il s'agit de véritables cartes dessinées à l'échelle 1:15000 des îles du monde. Sont représentées ici : l'île Amsterdam, l'île aux Cochons et l'îles des Apôtres. L'insularité est poétique par sa singularité. On comprend que le travail de David Renaud invite à une évasion dans un autre espace-temps.

Photo©Thibault De Schepper. 

Coup de cœur Conceptuel pour Emilio Isgrò, Continenti, 1974.

©Archivio Emilio Isgrò
©Archivio Emilio Isgrò

L'œuvre est conceptuelle, la démarche est celle de l'effacement, en italien Cancellature. A la place du texte, un trait noir rythme les cartes avec une infinie poésie. Ici, plus de repères, plus d'indications mais un autre espace graphique. Quand vous les verrez, pensez "construction/deconstruction" et "présence/absence". ©Archivio Emilio Isgrò

Incontournables

©A.Boetti Mappe
©A.Boetti Mappe
Qiu Zhijie
Qiu Zhijie
  • Alighiero Boetti et l'une de ses impressionnantes cartographies tissées Mappe
  • Qiu Zhijie et ses globes en camaïeu de gris qui évoquent des parchemins  Tellurian of immigration
  • Vik Muniz et le monde de déchets informatiques, WWW à voir absolument en chair et en os.

Ce qui me fascine vraiment avec le processus photographique, c'est qu'il atteste de l'existence des choses.

Vik Muniz.

Vik Muniz
Vik Muniz

Photos©Thibault De Schepper.

Pour terminer, SisterArt ne peut s'empêcher de vous parler de Rivane Neuenschwander, artiste brésilienne qui trace une carte du monde en miel, dévorée petit à petit par une multitude de fourmis. "Contingent" (vidéo, 2008) est une œuvre atypique, spectaculaire, puissante... à vous de voir !

Exposition MAPPA MUNDI à la Villa Empain Fondation Boghossian. Réouverture dès le 19-05-2020 Prolongée jusqu'en octobre.