Doreen ou le récit d'un amour aux Tanneurs

21/10/2019

©CharlotteCorman
©CharlotteCorman

SisterArt showtime @Théâtre des Tanneurs. Expérience rare que celle qui s'est déroulée aux Tanneurs la semaine dernière avec le spectacle-récit DoreenEn effet, c'est bien plus qu'un spectacle, c'est une histoire contée et partagée dans l'intimité d'un salon. Cette adaptation de David Geselson autour de Lettre à D. d'André Gorz, est interprétée brillamment par lui-même et l'actrice Laure Mathis.

Vivre, aimer et mourir ensemble

L'écrivain et journaliste André Gorz s'installe à Paris à la fin des années 40. Ses écrits prolixes passent de son autobiographie à la critique du capitalisme. A partir des années 60, il est engagé par Jean-Paul Sartre aux Temps Modernes. Il fondera le Nouvel Observateur.

André Gorz partage sa vie avec Doreen Keir. A 83 ans, il lui écrit une déclaration d'amour d'une immense tendresse. Sa ferveur amoureuse est exprimée dans une retenue qui la rend d'autant plus forte. Et pour cause, sa femme est atteinte d'une maladie incurable. Dans cet amour, il partage la douleur de son aimée jusqu'à son dernier souffle. Le 22 septembre 2007, les amants d'une vie se donneront la mort.

Le théâtre métamorphosé

Avec cet hommage à l'amour, David Geselson appuie sur le sens véritable des mots parce qu'ils sont choisis avec intelligence et élégance. Il nous emmène hors des cadres théâtraux classiques vers l'intimité d'un salon : le public est assis sur scène autour des comédiens. Nous évoluons petit à petit vers un univers doux et poétique bien qu'inéluctable.

Avec Laure Mathis, David Geselson nous offre un dialogue en toute simplicité et d'une justesse impeccable. La scénographie de Lisa Navarro vient en accord parfait : la moquette est douce, les lampes d'appoint confèrent une atmosphère intime, on s'y sent invité, on s'y sent bien, presque chez soi…

Sans conteste, l'auteur et metteur en scène représente un nouveau théâtre. David Geselson ne remue pas les tripes mais active la chaleur du cœur en résonance avec la tête. SisterArt y voit le renouveau d'un théâtre-poésie engagé et un brin intellectuel. 

A suivre : Compagnie LieuxDits, France. 

https://www.altermachine.fr/david-geselson-cie-lieux-dits