Désintégration Culturelle de Nadine Baboy au KVS, un spectacle dense et audacieux

28/11/2019

SisterArt showtime@KVS pour voir DESINTEGRATION CULTURELLE. Une création réussie pour Nadine Baboy chorégraphe, danseuse et chanteuse. L'artiste met en scène une œuvre multiple sur la question de l'identité et de la place que l'on occupe. Elle exerce un fameux pouvoir d'attraction sur le public, partie prenante de la conception du spectacle. Une heure d'énergie et d'audace pour laquelle SisterArt souhaite propagation et prospérité.

Identité, mixité, métissage

Le thème de l'identité est abordé par la question de la place que l'on nous donne, celle que l'on prend, celle qu'on nous refuse, celle que l'on défend bec et ongles… 

Cette question universelle prise sous l'angle du métissage ou de la mixité touche car elle rappelle que nous sommes tous un peu de tous, quelles que  soient nos origines. 

Scénographie plurielle

Les différents espaces scéniques sont disposés ça et là dans la salle. C'est cette mise en scène plurielle qui fait se déplacer le public sans place déterminée au gré des chorégraphies, créant à la fois un mouvement discret mais visible dans la salle, comme la propagation d'une onde. SisterArt n'avait encore jamais vécu ce type d'immersion dans un spectacle vivant. Par la danse et le chant, Nadine Baboy ose de ce fait déplacer son public, et son public y répond et s'écarte, tourne sur place, se lève, s'éloigne ou se rapproche.

Dialogues et refus de comprendre

Pour exprimer combien l'intégration culturelle dépend du dialogue et du partage, les scènes thématiques viennent éclairer ses propos. Par exemple, une danseuse de flamenco - Raquel Suarez Duenas - tape du pied si fortement qu'elle empêche Nadine de s'exprimer. Nadine se joint alors au flamenco comme un duel ou une réponse. Mes origines sont ou semblent différentes mais je danse aussi le Flamenco : elle dit :

©Karolina Maruszak
©Karolina Maruszak

Je suis mi l'une, mi l'autre. 

Nadine Baboy

Quand l'autobiographie touche l'humanité

Avec une technique irréprochable et un engagement personnel fort - la voix groovy de Nadine Baboy ne laisse pas indifférent.e.s - les danseurs nous emmènent dans un voyage pour les yeux, les oreilles et les idées. 

Le slam y tient une place forte : mots dits, mots chantés, mots dansés... ou l'autobiographie touche l'humanité. Ses textes sont co-écrits et dits avec le danseur Hervé Loka Sombo

©Karolina Maruszak
©Karolina Maruszak

La troupe est accompagnée par un ensemble de cinq musiciens et de choristes qui réservent bien des surprises ! Les spectateurs sont invités à prendre place sur la piste et à danser ensemble à la fin du spectacle. Les propos s'allient aux actions c'est de là que vient cette énergie. Bref, une création intelligente, doublée de joie et d'humanité richesse en rencontres cosmopolites.

Désintégration Culturelle de Nadine Baboy et son équipe formidable, à suivre… 

Voir plus sur Nadine Baboy