Art on paper ou le retour du geste pictural

28/10/2019

SisterArt expo@Art on Paper BOZAR. Pour cette nouvelle édition, la foire internationale du dessin contemporain présente 36 galeries internationales. SisterArt décèle un discret retour au dessin comme geste pictural, comme fondation de tout art plastique. Ce sont ces artistes du geste et de l'invention dont nous allons vous parler aujourd'hui. 

Coups de cœur SisterArt

Par ordre de préférence...

#1 Tudi Deligne, ou la réincarnation d'un maître flamand !

#2 Sigrid Tanghe pour ses compositions tridimensionnelles

#3 Ãngeles Agrela, pour ses portraits engagés.

#4 Marijn Akkermans, pour son traitement expressionniste dramatique

et Mention

#1 Tudi Deligne et l'onirisme hyper-réaliste baroque

Dessinateur franco-suisse, né en 1986. On pourrait croire à des photographies d'une grande netteté, où le jeu des lumières et la composition sont absolument maîtrisés, mais il s'agit bien de dessins dotés d'une force d'attraction spectaculaire.

A l'instar des œuvres des grands maîtres flamands, la virtuosité du geste, les formes et les détails hyper-réalistes provoquent des émotions multiples. De loin, on croit reconnaître des objets communs mais en s'approchant, on se perd dans un monde inconnu. Tudi Deligne nous invite au voyage. Mais dans quelles contrées ? Il touche à nos imageries inconscientes et oniriques, faites de symboles et de métaphores, là où "familiarité et étrangeté sont en parfait équilibre". (présenté par la Galerie DYS, Ixelles).

Son dessin est une expérience à vivre. Quadruple WAOUH !

#2 Sigrid Tanghe et ses compositions tridimensionnelles façon clair-obscur.

Avec son ensemble After Stones, Sigrid Tanghe touche notre sens esthétique de plein fouet par le traitement pictural de ses aquarelles. Présente sur le stand, l'artiste belge expose son travail avec passion. Son objet d'étude : les pierres de vieux murets de la France profonde. La pierre devient l'élément central de l'œuvre, théâtralisée par une lumière blanche dramatique. Bientôt l'objet acquiert sa propre tridimensionnalité, bientôt il est consacré, sacré… 

L' objet devient sujet, avec une histoire, une émotion, des qualités propres.

Vraiment un très bel ensemble pictural fort à la manière d'un clair-obscur. Voir son site - L'artiste est représentée par C.A.P.S

#3 Ãngeles Agrela, pour ses portraits engagés.

Portraits de femmes en chemises à carreaux, portraits en forme d'engagement féministe… Il s'agit là peut-être du travail le plus coloré d'Art on paper ! Un brin naïf ou un brin Pop ? Les dessins au crayon de couleur de cette artiste pluridisciplinaire espagnole (née en 1966), nous questionnent tant esthétiquement qu'intellectuellement. On alterne entre sensation de légèreté et dureté du sujet traité : stéréotypes. Ces femmes aux chevelures foisonnantes, parfois bleues, parfois vertes, sont autant de symboles d'entraves à l'expression de soi quand elles enrobent la gorge, les yeux, la bouche, . . .  

Very SisterArty !


Présentation de la galerie YUSTO/GINER Marbella.

#4 Marijn Akkermans, pour son traitement expressionniste dramatique

Marijn Akkermans (1975) vit et travaille à Haarlem, Pays-Bas. 

Son travail est théâtral tant dans le geste que dans le sujet traité. La galerie hollandaise Dudokdegroot présente une quinzaine de portraits sur les réponses à la surprise : l'angoisse, l'effroi, l'inquiétude... Son dessin, fruit d'un geste dansant, évoque des personnages d'une bande dessinée grand format. L'ensemble est d'une belle cohérence qui semble rendre hommage aux expressionnistes. Encore un artiste mû par le sens pictural d'une part, et l'inventivité de l'autre.

SisterArt est comblé !

Mention

Michael Ryan ou le dessin comme un tableau. Il invite à une lecture pointue comme les tableaux de la Renaissance, tout en étant profondément ancré dans l'Amérique contemporaine. Le traitement par collage et la composition picturale sont étonnants.


Représenté par la galerie romaine, Anna Mara.