In H Moll d'Ingrid von Wantoch Rekowski

16/12/2018

SisterArt showtime au Théâtre des Martyrs pour revoir « In H-Moll » et découvrir « Raphaël, les sirènes et le poulet » d'Ingrid von Wantoch Rekowski...

©EricLegrand
©EricLegrand

SisterArt a découvert et suivi une partie des oeuvres d' Ingrid von Wantoch Rekowski depuis une dizaine d'années. On se souvient avec émotion de A-Ronne II, In H-Moll ,les Métamorphoses II d'Avila et Lapsit exillis...

Théâtre musical, performances live, films... Ingrid a tout pour plaire à SisterArt. Son rapport à la musique, au baroque, à la volonté de faire bouger les barrières émotionnelles nous réjouit. Nous sommes toujours conquises par son travail parce que bien que nous soyons habituées des scènes contemporaines, elle réussit savamment à trouver un contre-pied qui nous déstabilise. SisterArt admire cette force imaginative. 

Et quand on comprend où veut aller l'artiste, on comprend cette capacité à montrer l'inattendu :

©EricLegrand
©EricLegrand

« Dans In H-Moll, les acteurs vont tenter de chanter cette messe de Bach avec beaucoup de maladresses (...) C'est comme une mini-société qui cherche à toucher le divin sans y parvenir ».

La particularité du travail de Ingrid von Wantoch Rekowski réside dans le fait d'une « exploration des possibles ». Par exemple elle proposera des partitions musicales aux acteurs et les acteurs comme partition aux musiciens, c'est le cas de « Raphaël, les sirènes et le poulet » (cf. Martyrs fin décembre). Dans cette pièce, « le pianiste essaye d'accompagner les acteurs, et c'est chaotique », dit-elle.

La musique parle au plus profond de nous, là où « le sens nous échappe ». C'est ce qui nous plait dans sa démarche artistique : l'humain fragile et contradictoire, complexe et simple à la fois. 

Avec dix acteurs de haut vol et pleins d'humour, In H-Moll est un bijou de la scène artistique belge à ne pas manquer, dès ce mardi !

Voir et revoir In H-Moll (théâtre musical) d'après J. S. Bach du 18 au 22.12 et Raphaël, les sirènes et le poulet du 26.12-30.12 au théâtre des Martyrs.

©EricLegrand
©EricLegrand