Espaces intemporels de Jonathan Sullam

06/02/2019

SisterArt Expo@Galerie Irène Laub "Thousands of light years from here". Curieuses de voir les oeuvres de Jonathan Sullam regroupées sous cet énoncé évocateur d'espaces lointains et infinis, SisterArt s'est rendu à la galerie Irène Laub.

©GalerieIreneLaub
©GalerieIreneLaub

Expansion est la sculpture nichée au fond de la galerie qui nous a attirées en premier lieu. Magnétisées par de cet univers à notre portée. 

La sculpture mesure 139 x 110 x 40 cm, faite d'acier inoxydable pliée à la manière d'une vague. Techniquement appréciable par la difficulté de manipulation qu'impliquent les matériaux industriels, elle nous appelle. D'abord par ses scintillements, des paillettes comme des milliers d'étoiles dans un noir profond et laqué. Ensuite, par son effet ondulatoire et sa forme arrondie énigmatique. On s'approche.

©JonathanSullam
©JonathanSullam

Nos silhouettes s'y reflètent, elles sont doubles, triples, allongées et évanescentes… Nos regards passent de l'oeuvre à nous, de nous à l'oeuvre : tel un mouvement perpétuel, une chorégraphie auto-induite. Ici et au delà.

Reflets multiples dans ce vaste univers en expansion, Jonathan Sullam ouvre-t-il le champ d'un art métaphysique et lyrique ? 

©Photo Hugard & Vanoverschelde
©Photo Hugard & Vanoverschelde

C'est ce qui nous a plu chez l'artiste, ce lien qu'il crée subtilement avec le visiteur, comme dans sa feuille d'acier Velvet Underground. L'acier est plié à l'image de ses prototypes en papier. La peinture est réalisée en son studio. Ce qui l'intéresse c'est ce passage d'un médium à un autre, du papier plié à l'acier ondulé; de la feuille à la sculpture monumentale. Et ici, c'est d'un autre espace qu'il nous parle : l'espace d'un instant. 

Velvet Underground est un ciel couchant qui, s'il part du ciel déjà noir, se fond dans un violet profond infini. La feuille d'acier se recourbe sur elle-même, et reflète par en dessous un nouvel espace, celui de la galerie. L'oeuvre est ici et maintenant. Et nous voilà dans d'autres univers multiples.

prototype©JonathanSullam
prototype©JonathanSullam

A l'aide de machineries industrielles lourdes, ces sculptures évoquent pourtant une étonnante légèreté. Ses aplats et dégradés sont l'expression poétique de paysages qu'il dit assumer pleinement. Rapidement, trois mots viennent à l'esprit de SisterArt : force, élégance et profondeur. 

Jonathan Sullam invite à voyager dans l'espace inter-sidéral et dans des paysages infinis à des années lumières. L'artiste évoque par la peinture une abstraction lyrique qui se lie à son visiteur. Car bien qu'il soit influencé par le mouvement d'avant-garde éphémère qu'était Supports/Surfaces (1969-1972), Jonathan cherche la connexion, l'interaction et pour cela accepte les projections mentales des visiteurs que le mouvement artistique refusait. 

SisterArt salue sa démarche.

Artiste à découvrir jusqu'au 22 Février à Bruxelles, "Thousands of light years from here"  -  www.irenelaubgallery.com